Avec l’essor des entreprises qui fabriquent des meubles de chaîne, la profession d’ébéniste est perdue. Dans le même temps, cela reste la personne la plus rapide pour restaurer vos vieux meubles et traditions. Concentrez-vous sur cette profession artisanale qui veut être maître en menuiserie. Devenir ébéniste n’est pas à la portée de tout le monde, même si les diplômes requis ne sont pas du plus haut niveau d’éducation. C’est une profession manuelle qui exige des qualités artistiques.

Sommaire

  • Quelles sont les missions de l’ébéniste ?
  • Devenir ébéniste : études et perspectives d’avenir
    • Quelles études ?
    • Carrières
    • salariales
    • et opportunités

  • Trouver une école

Les tâches de l’ébéniste : de quoi s’agit-il ?

L’ ébéniste n’a qu’une seule mission : travailler le bois. C’est sa passion, son domaine. Maintenant, il peut effectuer plusieurs actions sur ce matériau. La partie principale de l’entreprise est de fabriquer des meubles en bois sur mesure où ils sont présents à toutes les étapes du processus. Prenons un exemple. Vous êtes client et vous voulez un nouveau meuble en bois aux dimensions très précises, vous allez à l’atelier d’un ébéniste artisanal. Son rôle est de vous accueillir et de recueillir vos souhaits mais aussi vos exigences telles que le fait que vos meubles doivent pouvoir supporter de telles charges ou avoir un certain nombre de casiers. Il s’agit de prédéfinir le modèle à créer. Une fois que vous aurez accepté, il devra procéder au dessin et au dessin de ce dernier selon vos contraintes. Maintenant, il va devoir travailler le bois. En bref, il doit couper les pièces aux bonnes mesures et appliquer le placage de curling si nécessaire. Le sciage, le ponçage et le rabotage font partie de sa vie quotidienne. Une fois que toutes les pièces nécessaires sont créées, sa tâche est d’assembler les meubles, c’est-à-dire de les assembler et de les coller. Enfin, le produit ne peut pas être livré de cette façon et doit passer par la boîte d’arrivée. Nous voulons dire vernir, peindre… avant de déclarer un produit fini prêt à être livré. C’est la routine d’un ébéniste, mais celui-ci peut bien avoir d’autres fonctions. Surtout dans la réparation et la restauration de meubles traditionnels qui mettront à l’épreuve son savoir-faire. Le nom de la profession vient de l’ébène qui est un bois très dur, mais l’artisan peut avoir à travailler sur des matériaux plus récents comme le verre. En outre, mais assez rare, d’autres professionnels tels que les designers d’intérieur ou les designers peuvent faire appel à un tel artisan au nom de leurs propres clients.

Devenir ébéniste : études et perspectives d’avenir

La profession nécessite beaucoup de qualités et de compétences. C’est pourquoi la profession d’ébéniste n’est pas accessible à tout le monde est qu’il se perd un peu. Tout d’abord, l’imagination et le côté créatif sont très importants parce que vous devez en quelque sorte créer personnalisé meubles. La mise en place des plans nécessite nécessairement une connaissance de la géométrie. La physique est parfois mise à l’épreuve pour scier et déplacer de gros morceaux. Il est nécessaire de connaître parfaitement le bois et son histoire afin de le travailler le mieux possible, surtout lors de la réparation et de la restauration des meubles. Bien sûr, la dextérité joue un rôle important dans ce métier artisanal. Il devra aussi être patient, rigoureux et perfectionniste. En dehors de cela, l’accueil des clients mettra à l’épreuve votre côté humain et relationnel. Il est essentiel de répondre à ses demandes.

Quelles études ?

Vous pouvez devenir ébéniste du Cap mais aussi suivre un chemin plus long jusqu’au Bac 3 avec l’obtention d’un DN MADE (Diplôme Nationale des Métiers d’Art et du Design). Alors, quelle formation choisir de pratiquer la profession ? Le CAP offre la plus petite qualification, niveau V. Vous pouvez suivre le CAP Arts du bois option marqueteur, celui de Designer d’Ameublement Industriel ou celui qui porte simplement le nom d’Ebeniste. Donc c’est pour le CAP. Il s’agit ensuite d’un niveau de qualification IV, équivalent à un diplôme de baccalauréat. Le BMA (brevet des Métiers d’Art) ou le BTM (Brevet Technique des Métiers) avec la mention Ebéniste ouvriront les portes de la profession. Nous passons ensuite à un B 2, équivalent à un BTS et donc niveau III avec le BTMS (Brevet Technique des Métiers Supérieur) Ebeniste mais aussi le DMA (Diplôme des Arts Métiers d’Art) Living et ces deux options décor et mobilier ainsi que la restauration de meubles. Voici les bacs 2 qui vous permettront de pratiquer le métier. Cependant, comme cela a déjà été dit, les artisans les plus qualifiés ont un BCA 3 et plus précisément un MADE DN avec l’objet mentionné. Ils sont théoriquement les professionnels les plus expérimentés en termes de notion d’histoire du bois mais aussi de savoir-faire.

Le salaire

Un ébéniste débutant est payé au SMIC. La possibilité de le travail indépendant peut potentiellement augmenter le salaire du travail indépendant, mais comporte des risques. Cela nécessite un investissement et vous commencerez à partir de zéro en termes de client et de fournisseur.

Carrières et opportunités

Malheureusement, le commerce n’offre pas beaucoup d’opportunités. Un employé pourra ouvrir son propre atelier. Une spécialisation dans l’agencement ou la fabrication de meubles peut ouvrir des perspectives.

Trouver une école

Quel que soit le niveau, vous trouverez des formations partout en France. Seul le MADE DN nécessite un accès au fichier et peut être plus difficile à obtenir.

Tag : le métier de l’ébénisterie

Comment devenir ébéniste ?